Site de l’A.R.P.H.P

Premier article Article précédent
Article suivant Dernier article
Le compostelle de Paris à Beaugency

De Linas à Auvers St Georges

mercredi 3 octobre 2007
 

30 km - 7 h de marche

J’ai passé une nuit pénible où des crampes à répétition m’ont fait lever plusieurs fois. Je pars donc avec ½ heure de retard afin de récupérer un peu. C’est surtout le tendon derrière le genou droit qui m’inquiéte.

08H40 c’est parti ! Au bout de ¼ heure, je ne retrouve pas la rue indiquée sur ma doc. Après quelques recherches, un habitant me conseille de suivre la RN20 en direction d’Arpajon.A contre-coeur, je reprends cette artère bruyante et dangereuse.

¾ d’heure plus tard, je repère une passerelle traversant la RN20 (photo) et quelques centaines de métres plus loin, je retrouve le bon chemin vers Arpajon. La ville est assez agréable et je fais quelques emplettes et quelques photos de sa halle médiévale. Je m’égare dans la cité et un autochtone m’indique la bonne direction (LA FERTE-ALLAIS et D 449).

Au bout de 5 km, je suis sensé prendre la route de Lardy en tournant deux fois mais le panneau indique tout droit par CHEPTANVILLE, commune citée dans ma doc !? Je vais donc droit. Le temps lourd menace. La circulation intense sur la petite route m’oblige à passer dans les champs.

J’arrive à CHEPTANVILLE à 12H00 et je fais la pause déjeuner. Je ne suis pas encore remis de la marche de la veille et je suis déjà fatigué. Face à un château rural je prends quelques photos avant de faire une petite sieste.

Il est 13H00 et je repars avec des muscles raides à travers les champs jusqu’à BOURAY où je passe, au niveau de la gare, sous la voie RER C. Ne trouvant pas mon chemin, j’interroge plusieurs personnes ignorantes avant de rencontrer une dame qui, sidérée, m’informe que je suis à l’opposée de LARDY et que la commune est très étendue. Effectivement, après la traversée d’un grand lotissement, je longe le Centre Technique de RENAULT (avec anneau de vitsse) et une heure plus tard, après LARDY, j’arrive à JANVILLE, commune précédant AUVERS-ST-GEORGES.

Les cités dans le secteur sont tout en longueur et semblent interminables à parcourir. Les maisons et villas sont plutôt coquettes et les voitures de grosses cylindrées. On se croirait du coté de CHANTILLY.

Les gens semblent plutôt méfiants. A AUVERS, une dame, arrêtée à un stop, dans sa belle voiture hésite à ouvrir sa vitre à ma demande de renseignement. Son attitude change lorsqu’elle réalise que je vais à un Centre Équestre (Le bois Moret) et elle m’informe que je suis sur la bonne voie. Bien entendu, c’est 2 km à la sortie du village et il est 17H00 lorsque j’atteins le gîte.

8 heures de trajet dont 7 heures de marche pour plus de 30 Km justifie ma fatigue. Le gite de 5 chambres (de 4 à 8 lits) est très spartiate et je suis content d’être seul.

Le petit déjeuner n’est qu’à partir de 8H00. Pour 6€, j’espére qu’il sera copieux !


Documents

Passerelle piétons avant Arpajon, 28 juin 2008, JPEG 70.2 ko, 800 x 600 pixels

Halle médiavale à Arpajon, 28 juin 2008, JPEG 59.3 ko, 800 x 599 pixels

Chateau rural à Cheptanville, 28 juin 2008, JPEG 80.9 ko, 800 x 600 pixels

Chateau entre Cheptanville et Boury, 28 juin 2008, JPEG 70 ko, 800 x 600 pixels

Chateau entre Cheptanville et Boury, 28 juin 2008, JPEG 50.9 ko, 800 x 600 pixels

Fremigny : chateau à Bouray sur Juine, 28 juin 2008, JPEG 70.1 ko, 800 x 600 pixels

Fremigny : chateau à Bouray sur Juine, 28 juin 2008, JPEG 78.4 ko, 800 x 600 pixels

Maison mauresque à Champigny, 28 juin 2008, JPEG 63.6 ko, 800 x 600 pixels


Vous êtes ici : Accueil   Les chemins mythiques   Carnet de route   2007 - De Paris à Beaugency   De Linas à Auvers St Georges